Sous la direction de : Valérie Lapointe-Gagnon, Rémi Léger, Serge Dupuis, Alex Tremblay Lamarche
Parution: 21 janvier 2020
386 pages

Le présent ouvrage fait le point sur la dualité canadienne autant dans les débats intellectuels qu’elle a suscités que dans ses représentations institutionnelles.

Description

Portée par les intellectuels canadiens-français au tournant du xx e siècle, l’idée de dualité nationale a été débattue au fil des ans. Elle a nourri les rêves d’un Canada français pouvant s’épanouir d’un océan à l’autre et a été brandie par les communautés francophones vivant en milieu minoritaire pour justifier leurs droits. Elle a aussi été niée et critiquée par certains, désireux de créer un Canada one nation ou jugeant qu’elle était trop limitée, en négligeant les voix et en excluant la représentation des Premiers Peuples.

Cet ouvrage revisite l’idée de dualité autant dans les débats intellectuels que dans ses représentations institutionnelles. Il permet de mieux comprendre ses manifestations sur les scènes politiques et juridiques. Il s’intéresse également à ses dimensions sociales et culturelles ainsi qu’à son évolution historique et à la trajectoire de certaines figures clés qui s’en sont fait les porte-étendards. De l’Acadie à l’Ouest canadien, en passant par le Québec et l’Ontario, les contributions permettent de mieux saisir les moments forts de cette notion. Une large place est réservée aux critiques et aux limites de la dualité, provenant notamment des nations autochtones. Dans un pays diversifié, où plusieurs tendent aujourd’hui à imaginer la dualité sous l’angle du rapport Québec-Canada ou de la valeur marchande que représente la capacité de s’exprimer dans les deux langues officielles du pays, l’ouvrage aborde aussi une question plus fondamentale: que reste-t-il de la dualité au xxi e siècle et, surtout, quel Canada peut-on imaginer pour l’avenir?

Commandez l’ouvrage