Le centre se consacre à l’étude des relations, des interactions et des dynamiques institutionnelles entre, d’une part les groupes, les peuples et les institutions autochtones et d’autre part, les États et les instances internationales. L’accent est mis sur les traditions juridiques et les systèmes politiques autochtones ainsi que sur le renouvellement de la relation et l’élimination du colonialisme.​