Les débats au sujet du fédéralisme au Népal et au Myanmar : du conflit ethnique à la gestion des « risques sécessionnistes »

Michael G. Breen, boursier postdoctoral McKenzie, School of Social and Political Sciences, Université de Melbourne. Le Népal et Myanmar se sont récemment engagés dans l’élaboration et la mise en œuvre de systèmes fédéraux. Cependant, les négociations qui furent mises en place au Myanmar étaient centrées sur les élites politiques, ce qui a considérablement ralenti l’établissement du projet fédéral.

Le fédéralisme dans les sociétés post-conflit

Dawn Walsh, professeure, School of Politics and International Relations, University College de Dublin. Le fédéralisme est au cœur de nombreux accords de paix existants ou projetés. Il l’est parce qu’il offre aux groupes territorialement concentrés – qui sont généralement des minorités au sein d’États plus vastes – une autonomie sur un certain nombre de points.

Identités territoriales multiples et cohésion sociale

Luis Moreno, professeur et chercheur, Conseil supérieur de la recherche scientifique, Madrid. Les identités territoriales multiples sont le reflet de la sédimentation de loyautés partagées et d’aspirations politiques qui se rattachent à divers niveaux de gouvernance. La « question Moreno » a été développée à partir d’une échelle comprenant cinq catégories, nous renseignant sur le sentiment d’appartenance, son intensité relative, et la manière dont il s’accorde avec d’autres référents identitaires en contexte de dualité politique.

Fédéralisme et décentralisation en Amérique latine

Kent Eaton, professeur de science politique, Université de Californie à Santa Cruz (UCSC). Ces dernières années, et dans de nombreuses régions du monde, plusieurs pays se sont tournés vers le fédéralisme pour réorganiser leur vie politique. En Amérique latine, toutefois, les pays dotés d’institutions fédérales sont demeurés exactement les mêmes depuis plus d’un siècle.

Les régions insulaires autonomes

Maria Ackrén maac@uni.gl Maria Ackrén est professeure associée en science politique à Ilisimatusarfik – l’Université du Groenland depuis 2011. Elle est originaire des îles Åland en Finlande et a obtenu son doctorat à l’Académie Åbo de Finlande en 2009. Ses intérêts de recherche comprennent les nombreux régimes d’autonomie à travers le monde, le nationalisme, les études insulaires, la méthodologie comparative, les relations dans l’Arctique et les partis politiques régionaux (en particulier en contexte nordique). Elle a contribué à plusieurs anthologies dans ces champs de recherche et a publié de nombreux articles dans différentes revues avec comité de lecture. [...]

Nous joindre

1405 Rue Sainte-Catherine Est, Montréal, QC H2L 2C4

Téléphone: 514.987.3000 | EXT: 1609

Web: https://capcf.uqam.ca